Gastrite, questions, réponses, solutions

Gastrite, questions, réponses, solutions

Gastrite, questions, réponses, solutions

La gastrite est essentiellement un processus inflammatoire affectant la paroi interne de l’estomac, plus précisément la muqueuse gastrique. Elle a un taux de prévalence très élevé dans presque tous les pays du monde, mais elle est sans doute plus répandue en Occident, dans la partie la plus civilisée du globe.

Dans cette partie du monde, elle peut toucher plus de soixante-dix pour cent de la population de plus de trente ans.

En Suisse aussi, cette maladie touche un nombre croissant de personnes année après année, et la raison est à chercher principalement dans une détérioration de nos habitudes alimentaires, dont l’évolution (mais il serait plus réaliste de parler d' »involution ») tend vers des repas précipités et de mauvaise qualité, vers le monde du fast-food qui offre quantité et temps réduit au détriment de la qualité.

La gastrite et ses formes

La gastrite peut se manifester soit sous une forme aiguë, avec des symptômes probablement plus légers et plus supportables, soit sous une forme chronique, où les symptômes sont plus graves et peuvent être un mauvais compagnon pendant des périodes assez longues.

La gastrite affecte l’estomac et, bien sûr, le processus de digestion.

Le symptôme le plus courant de la gastrite est la brûlure d’estomac, parfois accompagnée de crampes, et souvent de nausées et de vomissements, ainsi que de ballonnements. La mauvaise haleine peut également être une conséquence de la gastrite.

Un autre symptôme plutôt désagréable, sinon douloureux, est le reflux gastro-œsophagien, qui provoque au mieux des brûlures dans la gorge, et au pire peut entraîner une aphonie temporaire.

Ces symptômes s’accompagnent souvent d’une sensation douloureuse dans les zones entourant le sternum et cette situation pénible peut entraîner de la fatigue et un essoufflement, même après des efforts minimes.

Ces symptômes, typiques des épisodes aigus de gastrite, peuvent avoir tendance à devenir chroniques. Ils s’accompagnent alors d’une série d’autres symptômes qui, bien que résultant toujours d’une acidité excessive de l’estomac, peuvent également concerner d’autres organes.

Les troubles peuvent notamment s’étendre à l’intestin, à l’oreille avec des inflammations et des labyrinthites, au cœur avec une accélération du rythme cardiaque (tachycardie), à l’intestin avec de la constipation, et même au système respiratoire avec des crises d’asthme de courte durée.

Si la gastrite devient chronique, le problème s’aggrave et, outre la possibilité de complications graves, la qualité de vie diminue immédiatement.

Si l’on commence à ressentir les symptômes de la gastrite, il ne faut pas attendre, il ne faut pas lui donner la chance de devenir chronique et, pire, de se compliquer en pathologies plus graves : un médecin, même généraliste, pourra certainement nous conseiller sur le régime le plus sain et les bonnes habitudes de vie qui feront de la gastrite un pâle souvenir et éviteront les manifestations chroniques et les complications.