Hyperplasie adipeuse paradoxale

Hyperplasie adipeuse paradoxale

La cryolipolyse est une méthode non invasive de réduction des graisses par refroidissement localisé de la peau. Elle est largement utilisée et, en fait, depuis son introduction initiale, plus de 650 000 cycles de traitement par cryolipolyse ont été réalisés dans le monde. Dans cet article, nous rapportons un effet indésirable rare de cette procédure : l’hyperplasie adipeuse paradoxale.

Cryolipolyse avant et après

Observations : Un homme de 40 ans a subi un seul cycle de cryolipolyse sur son abdomen. Trois mois après le traitement, un élargissement progressif de la zone traitée a été observé : cet élargissement était caractérisé par une grande masse sous-cutanée, bien délimitée et assez molle à la palpation. Les études d’imagerie ont révélé l’accumulation de tissu adipeux avec une intensité de signal normale dans la zone traitée.

Conclusions :
L’hyperplasie paradoxale du tissu adipeux est un effet secondaire rare de la cryolipolyse qui n’a jamais été signalé auparavant. Cependant, aucun facteur de risque unique n’a été identifié ; le phénomène semble être plus fréquent chez les patients de sexe masculin qui subissent une cryolipolyse. Pour l’instant, il n’y a pas de preuve de résolution spontanée et des études supplémentaires sont nécessaires pour caractériser la pathogenèse et les résultats histologiques de cet événement indésirable rare.