prothèses mammaires naturelle

Informations sur les prothèses mammaires Motiva en Geneve

Les implants modernes sont conçus pour être insérés indéfiniment – aussi longtemps que la vie elle-même. Les informations sur les produits et les garanties doivent également être disponibles pendant une période illimitée, même si les documents d’accompagnement sont perdus quelque part.  C’est pourquoi Motiva fournit une documentation numérique avec ses implants.

La paperasse se perd, les informations numériques restent.

En cas de complications, les spécifications techniques exactes des implants sont des informations indispensables pour le chirurgien. Mais il peut être problématique, que ce soit en clinique ou à domicile, de veiller à ce que la documentation soit préservée pour les décennies à venir. Le manque d’informations précises complique le travail des cliniciens et limite les possibilités de traitement adéquat. Motiva a trouvé une solution à ce problème grâce à la technologie RFID (Q Inside Safety Technology).

L’implant Motiva sauvegarde numériquement les informations sur les produits

L’implant est marqué d’un numéro à 15 chiffres qui n’est pas plus gros qu’un grain de riz. Les informations sont lues par une machine spéciale à ondes radio. Toutes les informations techniques et de garantie sur les implants, ainsi que le lieu et l’heure de l’opération et le nom du chirurgien et de la clinique peuvent être retrouvés grâce au numéro de la base de données. De cette façon, toutes les informations importantes sont disponibles et conservées pendant toute la durée de vie des implants.

Pour des raisons de sécurité, l’accès aux bases de données est protégé par un mot de passe et n’est accessible qu’aux médecins, aux cliniques et aux fabricants de dispositifs médicaux qui signent un accord de non-divulgation lorsqu’ils accèdent aux informations. En dehors de la proximité immédiate du lecteur et en l’absence de mot de passe, les informations restent inaccessibles.

Les doutes proviennent du manque d’informations

Les êtres humains ont intrinsèquement peur de l’inconnu. Certaines personnes pensent que l’étiquetage pourrait avoir un impact sur un examen d’imagerie par résonance magnétique (IRM) ou causer des problèmes lors d’un contrôle de sécurité dans un aéroport. Une étude menée dans le canton de Saint-Gall, en Suisse (2010), a révélé que l’étiquetage RFID n’affecte ni n’interfère avec les lecteurs étrangers, qui, à leur tour, ne peuvent pas endommager la micropuce de l’implant. Les mêmes études montrent que la présence de la puce n’entraîne pas non plus de dégradation de la qualité de l’image dans les tomographies par ordinateur (CT).

Il est également très peu probable que la puce RFID pose des problèmes lors des contrôles de sécurité. La puce elle-même est passive et ne peut être activée que par un lecteur spécial.Certains pensent même qu’une puce installée peut être utilisée pour suivre les mouvements d’une personne, accéder à ses données personnelles et les utiliser à mauvais escient. Nous pouvons vous rassurer : les cartes qui fonctionnent sur le même principe et sont créées à l’aide de la même technologie se trouvent dans votre portefeuille depuis longtemps déjà. Toutefois, contrairement à la carte de transport public ou aux cartes à clé magnétique, le marquage Motiva ne doit pas être activé tous les jours, mais uniquement en cas de problème. L’objectif du marquage RFID sur les implants Motiva est la conservation et la disponibilité à long terme des données. La sécurité et l’intégrité des données relatives aux patients et aux implants sont la priorité absolue de Motiva. Voir ce site https://augmentation-mammaire-geneve.ch/ qui pourra vous en dire plus sur les prothèses mammaires Motiva

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code